Afrique: 50 ans d'indépendance » Blog Archive » Adgé Wilson, vendeur de voitures
Deutsch
9h

Adgé Wilson, vendeur de voitures

Adgé Wilson a 42 ans, il est marié et a deux enfants.

Et maintenant, où voulez-vous aller ?


Au Grand Marché de Lomé

Au Grand Marché de Lomé

Les filles portefaix sont orphelines ou ont des parents très pauvres.

La pêche traditionnelle

La pêche traditionnelle

Petite démonstration de pêche traditionnelle au filet.

A la Cathédrale

A la Cathédrale

Entrez, nous allons assister à la messe !

Au Port Autonome de Lomé

Au Port Autonome de Lomé

Le port de Lomé est le seul port en eau profonde de la côte ouest africaine. Il peut accueillir les bateaux venant du monde entier.

L'hôpital du quartier Bê

L'hôpital du quartier Bê

Au Togo, le paludisme est la cause de plus de 11% des décès (15% pour le sida).

Visite historique de la ville

Visite historique de la ville

En compagnie du professeur Francis Amégan, historien à l'université de Lomé

Fin d'après-midi à la plage

Fin d'après-midi à la plage

Tout Lomé se retrouve à la plage pour faire la fête et danser jusqu'au soir.

Chez les réparateurs de 'Zem'

Chez les réparateurs de 'Zem'

500 000 motos "Zem" parcourent les rues de Lomé. En cas de panne, les réparateurs assurent 24h/24.

Au fast-food

Au fast-food

Rien à voir avec les hamburgers...

Partager
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Technorati
  • Twitter

7 commentaires pour „Adgé Wilson, vendeur de voitures“

  1. itsembabwoko dit :

    chers lecteurs, je tiens à tirer votre attention sur le fait que les pays africains n’ont jamais demandés à être dominé ( ce que les occidentaux nostalgiques de cet asservissement appelent COLONISATION..) et donc de faire savoir au monde que ces fêtes d’ indépendances ne servent que la cause de ces mêmes dominateurs réptiliens . Car quel jours l’ Africain a demandé de dépendre de toutes ces nations sang-sues?

  2. sclovis dit :

    vs n’avez pas honte de dire 50 annèes d’independanse.
    Malgre votre insufisence alimentair ,taux de mortalité ,et d’analfabetisation tres eleve

  3. amanfromsouth dit :

    Trés interressant de voir ce mélange de cultures à Lomé entre Fon Ewé, Français, Allemand, sans oublier les ZEMIDJAN! Mais bon on sent un pays qui a besoin de s’exprimer, ça frappe par rapport au Bénin par exemple ou on sent la societé plus dynamique. Le Palu est un fléau ça m’a vraiment touché le reportage sur l’hôpital du quartier Bê.

  4. levisallah dit :

    Ce qui est montré dans chacun de ces documentaires dépend assez des choix et de la vision personnelle des guides locaux.
    On s’est aperçoit en comparant les reportages sur les différents pays. Le regard jeté sur les pays ne sont donc pas objectif, même s’il projète vers un aspect de la réalité.

  5. lililiberta dit :

    Merci pour cette belle leçon de joie malgré toutes vos difficultés, et merci Adgé Wilson pour ton accueil et ton sourire. Bonne continuation.

  6. eliud albright dit :

    la nuit est (trop) longue pour le togolais !!!!!!!!!!!!!!!!!
    que le jour vienne!!!!!!!!!!!!!!!!!
    jeunesse togolaise la victoire est au bout de l’effort

  7. takaroutam dit :

    très bon reportage c’est dommage que vous êtes pas aller a aneho

Exprimez-vous