Afrique: 50 ans d'indépendance » Blog Archive » Daniel Rakotoseheno, dit Dany Bé, 77 ans
Deutsch
9h

Daniel Rakotoseheno, dit Dany Bé, 77 ans

Dany Bé est photographe. Il vit à Antananarivo, dans un quartier de la classe moyenne, avec ses 5 enfants.

Et maintenant, où voulez-vous aller ?


Voir la collection de photos de Dany Bé

Voir la collection de photos de Dany Bé

Dany Bé garde précieusement son matériel et ses photos témoignent de l'histoire du pays.

Assister à un combat de coqs

Assister à un combat de coqs

Où il est question de la vie et de la mort, et surtout d'argent !

Chez les pêcheurs du marais

Chez les pêcheurs du marais

Avec la crise et le chômage, les Tananariviens tentent de gagner leur vie en pêchant, jusque dans les marécages.

Jouer au rugby

Jouer au rugby

Sport national et espoir de tout un village.

Chez Doda le dessinateur

Chez Doda le dessinateur

En un coup de crayon, il saisit le quotidien des Tananariviens.

Chez un briquetier

Chez un briquetier

Même le Palais de la Reine est construit en briques...

Aller au LOOK'S

Aller au LOOK'S

Fast-food façon malgache : tête de porc avec du riz.

Aux urgences

Aux urgences

Mais sans passer par la case accident...

Au Café de la Gare

Au Café de la Gare

Le point de ralliement des VIP malgaches.

Partager
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Technorati
  • Twitter

6 commentaires pour „Daniel Rakotoseheno, dit Dany Bé, 77 ans“

  1. Rakoto dit :

    Comment peut-on se procurer le dvd de ce reportage ?
    Un reportage fort intéressant puisque beaucoup d’acteurs de la société tananarivienne y sont représentés .
    Merci aux réalisateurs et à Arte de donner une autre vision d’ Antananarivo ,la capitale de Madagascar .

  2. afric dit :

    bonjour
    je suis en droit, la culture generale m’est indispensable

  3. mouhamed 14 dit :

    bonsoir;
    fait en

  4. mahery dit :

    en effet, comment obtenir le dvd? bravo a l’équipe de arte

  5. amanfromsouth dit :

    Merci au chaleureux Danny Bé de nous avoir fait visiter Mada, ou Malagasy comme disent les jeunes. J’ai beaucoup aimé sa rencontre avec Doda le déssinateur, quelles planches magnifiques, pleines de vie. Et j’ai aussi aimé le rugby Malgache, j’aime ce sport qui coule dans mes veines. Beaucoup moins aimé le café de la gare qui joue sur la nostalgie coloniale et qui pour 35 euros est innaccessible a plus de la moitiée des Tananariviens. Ou comment les expat et la bourgeoisie Malgache se font une vie dorée.

  6. amanfromsouth dit :

    Merci au chaleureux Danny Bé de nous avoir fait visiter Mada, ou Malagasy comme disent les jeunes. J’ai beaucoup aimé sa rencontre avec Doda le déssinateur, quelles planches magnifiques, p

Exprimez-vous